Habitat participatif

mascobado

Qu’est-ce que c’est ?

En quelques mots, il s’agit d’un art de vivre en collectif. Chaque groupe définit ses valeurs fortes, ses espaces privatifs et ses espaces communs. Il participe ensuite à la conception, parfois à la construction et gère le vivre-ensemble. Différents termes sont utilisés : habitat groupé, habitat coopératif, Oasis, Ecohameaux, écolieux, … 

Le terme d’Habitat participatif est celui qui a été choisi par plusieurs associations du domaine en 2010, puis repris dans la loi ALUR.

Extrait de la loi ALUR (2014) :

« Il s’agit d’une démarche citoyenne qui permet à des personnes de s’associer afin de participer à la définition et à la conception de leurs logements et des espaces destinés à un usage commun, de construire ou d’acquérir un ou plusieurs immeubles destinés à leur habitation et, le cas échéant, d’assurer la gestion ultérieure des immeubles construits ou acquis. (…) L’habitat participatif favorise la construction et la mise à disposition de logements, ainsi que la mise en valeur d’espaces collectifs dans une logique de partage et de solidarité entre habitants »

loi alur

La vie en habitat participatif est enrichissante, rassurante, mobilisante

montages juridiques

Les montages juridiques

Dans un projet d’habitat participatif, la recherche du statut juridique «idéal» ressemble à la quête du Saint Graal : long, fastidieux et bien souvent impossible. Pour se lancer dans cette aventure chevaleresque il est important de ne pas griller les étapes : s’accorder sur la raison d’être, faire mûrir le NOUS et se poser quelques questions structurantes.

Selon moi un habitat participatif est avant tout un lieu et une manière de vivre-ensemble, pas un montage juridique. Ce dernier n’est qu’un outil au service de la faisabilité et la raison d’être du projet.