Faire face à la différence d’engagement dans son collectif

Le collectif est à la fois source d’enthousiasme et de tensions. Dans tous les collectifs rencontrés, qu’ils soient au stade du projet ou déjà à vivre ensemble, on observe des difficultés sur la différence d’engagement. Comment accepter que certains mettent du temps, de l’énergie, parfois toutes leurs économies là où d’autres se laissent porter par le courant ? Que faire des “passagers clandestins” ? Quel est le bon équilibre à trouver pour que chaque membre se sente respecté dans son rythme et ses besoins? Et si la clé de tout cela se jouait à l’intérieur et non à l’extérieur de nous ? Le collectif est une véritable déconstruction de nos modes de fonctionnement, de nos manières de penser. Et dans le collectif il arrive que nous nous heurtions aux autres, à d’autres habitudes et manières de penser.

 
groupe en tension

La balance intérieur pour coopérer

Le travail intérieur est un pré requis indispensable car c’est de là que vient ce qui se manifeste à l’extérieur. J’aime associer l’engagement à une balance interne : d’un côté ce que je donne, de l’autre ce que je reçois. Et la balance interne, l’état intérieur, cherche sans cesse la place juste pour ne pas trop en faire quand nous sommes sous pression ou fatiguées, et aussi pour nous impliquer “à fond” lorsque nous avons de la joie et de l’élan. Pour respecter notre balance, il faut la connaître, et trouver ses sources de déséquilibre.

Souvent, l’autre nous montre nos failles, comme un miroir. Et l’habitat
participatif est alors une véritable galerie des glaces !

 

Les constellations pour y voir plus claire

Que faire quant la motivation n’est pas là ? ou est inégale ? Que la réciprocité est absente ? Que l’on ne trouve plus le sens dans le projet ? Que l’objectif n’est pas clair ?

Toute les tensions sont liées au champ relationnel, à cet espace qui fait que notre balance intérieure est influencée par le champ extérieur. Et le lien entre les deux peut être exploré à travers les constellations. Elles nous permettent de sentir notre degré d’engagement, de comprendre le monde de l’autre, de mieux cerner l’informel qui nous relie. Nous faisons alors un pas de plus vers nous même, vers notre bien être et vers la relation aux autres. Nous reconnectons ce qui nous unit, et libérons les tensions. Car les autres, ce sont des parts de nous 🙂

Consteller notre engagement participatif

C’est l’histoire d’une rencontre avec Anne-Ghislaine Anquetil, coach professionnelle systémique et constellatrice. Nous avons imaginé deux rendez-vous pour rentrer en contact avec vos différents niveaux d’engagement.
 
Vous serez invité à vous connecter au plus près de vos besoins vis à vis du collectif.  Vous découvrirez ou renforcerez une posture à la fois coopérative et respectueuse de vos besoins individuels. L’apport des constellations systémiques d’Idris Lahore facilitées par Anne-Ghislaine et l’expérience du vécu de l’habitat participatif que j’ai se mettent au service de l’art de mieux vivre ensemble.

2 rendez-vous en visio :

Inscrivez-vous en cliquant sur la date :

13 octobre 20h30-22h30

mardi 8 novembre 20h30-22h30

Participation : 15€